Cameroun : un système de formation des formateurs au service de la filière cacao

Le 21 août dernier à Obala (Cameroun), le COLEACP et le Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC) ont célébré leurs 14 mois de collaboration à l’occasion d’une cérémonie. Des formations de formateurs associées à des actions d’assistance technique ont permis sur la période de mettre en place une structure de formation pérenne, en mesure de renforcer les capacités des nombreux petits producteurs actifs dans la filière cacao.

Au cours de la cérémonie, les résultats de cette action conjointe ont été salués par Michel Schleifer, représentant la délégation de l’Union européenne au Cameroun, ainsi que par divers représentants des secteurs privé et public, notamment du ministère du Commerce, du ministère de l’Agriculture et de l’Office national du cacao et du café (ONCC).

Le programme de formations EDES a été conçu et mis en oeuvre selon trois volets opérationnels :

1) Sept sessions de formation de formateurs, chacune de deux semaines, ont permis à une centaine de techniciens du CICC et de l’ONCC d’acquérir des compétences à la fois techniques et pédagogiques. Ils sont ainsi désormais en mesure de soutenir les petits producteurs dans leurs efforts pour mettre en œuvre et respecter les bonnes pratiques agricoles.

2) Une formation des encadreurs a été organisée en août 2014 pour créer une équipe d’une quinzaine de coachs qui encadrera les formateurs de terrain, avec pour but de pérenniser la qualité des formations et le transfert des messages-clés.

3) Enfin, le COLEACP à travers son Programme EDES a appuyé le CICC dans la mise en place de son propre département de Formation. Celui-ci est fonctionnel depuis ce mois de septembre et se lance, dès le 13 octobre prochain, dans la formation de 90.000 petits producteurs de cacao, en commençant par une première phase pilote dans les régions de Nyanon et Ndom. Le COLEACP continuera à soutenir ce département de Formation via un programme de monitoring permanent.

Le COLEACP a adapté la formation dispensée aux besoins réels des petits producteurs de cacao, en orientant le contenu vers l’évaluation des risques sanitaires et phytosanitaires. Il a travaillé avec les prestataires de services et les structures de vulgarisation existants, qui se sont engagés à veiller au bon fonctionnement du système de formation en cascade. Ce procédé permettant de garantir que les bonnes pratiques agricoles soient diffusées auprès de tous les petits producteurs concernés.

 

EDES COLEACP

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s